D’Âmeland Virtuel

Préférant l’harmonie de quelques mots aux longs discours, je vous laisse découvrir librement mon P’tit Monde, trop souvent fermé et que j’essaierai de retranscrire sur ce nouvel espace, au travers duquel je poursuis ma quête de l’âme soeur artistique, de ma muse ou de l’âme soeur tout court…. 

A toutes les personnes rêveuses et enclines à la magie, vous trouverez ici tout ce qui m’inspire et m’anime…Rendez-vous dans « Les Maux de D’Âme » (textes) et dans « D’Âme D’OR » (découvertes cinématographiques). 

Enfin, pour ceux qui souhaitent voyager avec moi suivez « Les rêveries D’Âme »…. 

Et n’oubliez pas de laisser vos commentaires, impressions ou suggestions…

Un grand merci aux personnes qui me suivent et me soutiennent sans cesse, et bien évidemment à toute Mon Armée sans qui je ne serais pas la personne que je suis aujourd’hui….

15 commentaires sur “D’Âmeland Virtuel

  • hop, hop, hop, je viens d’atterrir !
    me voici enfin sur la bonne voie « virtuelle »…j’ai retrouvé le lien vers ton blog et plus motivée que jamais pour y poster des com’ redoutables !
    bisous
    Célinetacopine

    • Hey !!!! Je suis content que tu viennes faire un tour ici… c’est vraiment la porte ouverte sur mon monde… Il n’y a pas de soucis tu peux laisser autant de coms que tu veux et tu peux tout dire… J’avoue avoir laissé un peu à l’abandon pendant un petit moment mais ça va bouger d’ici quelques semaines avec des petites surprises et si tout va bien pas mal de nouveautés !!!! :p
      Enjoy et bonne visite…

      Bisous !!

  • You’ve got the words to change a nation
    But you’re biting your tongue
    You’ve spent a life time stuck in silence
    Afraid you’ll say something wrong
    If no one ever hears it how we gonna learn your song?
    So come, on come on
    Come on, come on
    You’ve got a heart as loud as lions
    So why let your voice be tamed?
    Baby we’re a little different
    There’s no need to be ashamed
    You’ve got the light to fight the shadows
    So stop hiding it away
    Come on, Come on

    I wanna sing, I wanna shout
    I wanna scream till the words dry out
    So put it in all of the papers,
    I’m not afraid
    They can read all about it
    Read all about it oh
    Oh-oh-oh…

    At night we’re waking up the neighbours
    While we sing away the blues
    Making sure that we remember yeah
    Cause we all matter too
    If the truth has been forbidden
    Then we’re breaking all the rules
    So come on, come on
    Come on, come on,
    Let’s get the tv and the radio
    To play our tune again
    It’s ’bout time we got some airplay of our version of events
    There’s no need to be afraid
    I will sing with you my friend
    Come on, come on

    I wanna sing, I wanna shout
    I wanna scream till the words dry out
    So put it in all of the papers,
    I’m not afraid
    They can read all about it
    Read all about it oh
    Oh-oh-oh…

    Yeah we’re all wonderful, wonderful people
    So when did we all get so fearful?
    Now we’re finally finding our voices
    So take a chance, come help me sing this
    Yeah we’re all wonderful, wonderful people
    So when did we all get so fearful?
    And now we’re finally finding our voices
    So take a chance, come help me sing this

    I wanna sing, I wanna shout
    I wanna scream till the words dry out
    So put it in all of the papers,
    I’m not afraid
    They can read all about it
    Read all about it oh
    Oh-oh-oh…

    I wanna sing, I wanna shout
    I wanna scream till the words dry out
    So put it in all of the papers,
    I’m not afraid
    They can read all about it
    Read all about it oh

    Read all about it – Emeli Sande
    Je me comprends…merci encore

  • Hop, hop, hop, pas de bagarre s’il vous plait.
    Kevin, je te rassure, je n’ai pas non plus compris toutes les paroles de mon magnifique post en anglais…l’essentiel c’était le symbole, pas le message. Je me comprend, et Damy aussi, c’est l’essentiel :p

  • Non mais allo quoi !
    Cette petite phrase (si on peut appeller ça « phrase » compte tenu qu’il n’y a pas de verbe), désormais tristement célèbre grace à une certaine Nabilla, me permet juste de te rappeler Damy que ton blog est un peu endormi en ce moment…A quant la nouvelle critique de cinéma qui ne servira qu’à moi ?
    🙂

  • Laisser un commentaire

    Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

    Logo WordPress.com

    Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

    Image Twitter

    Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

    Photo Facebook

    Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

    Photo Google+

    Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

    Connexion à %s